Pop Magazine

La sécheresse oculaire

23 mai 2018

Fluctuations de la vision, avec ou sans brûlements et/ou sensations de grains de sable dans les yeux ? Ces symptômes sont ceux de la sécheresse oculaire.

Des millions de personnes dans le monde sont affectées par cette maladie de l’œil, qui doit être traitée afin d’éviter des complications.

Tout individu peut développer des yeux secs. Traditionnellement, les personnes âgées étaient plus affectées, mais aujourd’hui de plus en plus de personnes de tous âges développent de la sécheresse oculaire. Elle peut être associée à des maladies systémiques et auto-immunes telles que le Sjogrën ou l’acné rosacée. Cependant, les jeux vidéo, le travail sur tablettes et les écrans ne sont pas étrangers à l’apparition de la sécheresse oculaire.

Yeux secs, que faire ?

Avant de vous rendre chez un ophtalmologiste, posez-vous les questions suivantes :

  • Passez-vous trop de temps devant votre écran d’ordinateur ?

De longues heures d’exposition pourraient être à l’origine de votre gêne oculaire.

  • L’environnement dans lequel vous évoluez est-il climatisé ou ventilé à outrance ?

Cela pourrait participer à l’évaporation de votre film lacrymal et donc dessécher vos yeux.

  • Prenez-vous des médicaments tels que des somnifères ou des antidépresseurs ?

Il est possible que ceux-ci aient des effets secondaires sur votre vision.

  • Portez-vous des lentilles de contact, souvent plus de huit heures par jour ? Pensez à alterner lentilles de contact et lunettes pour laisser vos yeux respirer.

Si ces situations ne vous concernent pas ou si vous avez déjà appliqué ces conseils sans succès, il est effectivement recommandé de consulter un spécialiste afin d’obtenir un diagnostic complet. La sécheresse oculaire est une des premières raisons de consultation ophtalmologique, n’hésitez pas !

Zoom sur les glandes de Meibomius

Un bien drôle de nom pour ces glandes dont vous allez très vite comprendre le rôle !

Il est commun de penser que les yeux secs sont liés à une production trop faible de larmes. Si tel est le cas, la sécheresse oculaire peut alors être amoindrie grâce à des larmes artificielles.

Pourtant, pour bon nombre de patients, les larmes artificielles ou collyres lubrifiants n’ont aucun effet. La sécheresse oculaire peut alors être liée au mauvais fonctionnement des glandes de Meibomius.

Présentes par dizaines dans les paupières inférieures et supérieures, ces glandes produisent une substance huileuse qui prévient l’évaporation du film lacrymal. Ce film lacrymal est chargé de nourrir la cornée et de la protéger contre les microbes, la sécheresse et autres agressions.

Lorsque ces glandes sont bouchées, elles ne peuvent produire cette substance huileuse et la couche aqueuse du film lacrymal tend à s’évaporer, ce qui laisse l’œil desséché.

Si vos yeux sont non seulement secs mais également rouges, et que vous souffrez d’une vision trouble, il est fort probable que vos glandes de Meibomius soient bouchées.

Comment déboucher les glandes de Meibomius ?

1) Appliquez une compresse tiède sur vos yeux (attention à ne pas vous brûler). Vous pouvez par exemple utiliser un linge mouillé.

2) Répétez ce processus 2 fois par jour, pendant plusieurs jours si nécessaire. Si vous ne constatez aucune amélioration, consultez un ophtalmologiste qui pourra évaluer la qualité de vos glandes de Meibomius et les désobstruer.

3) L’ophtalmologiste pourrait vous conseiller un traitement par thermo massage des paupières (LipiFlow) ou un traitement IPL (Intense Pulse Light) si la sécheresse oculaire est surtout associée à une acné rosacée.

Le saviez-vous ?

Retenez que la sécheresse oculaire doit être surveillée. En plus des fluctuations visuelles, la sécheresse peut amplifier les symptômes de conjonctivites allergiques et favoriser l’apparition de conjonctivites bactériennes ou virales. Posez-vous les bonnes questions et consultez un ophtalmologue au besoin.